Le 16 février 2017

Le droit à l’oubli enfin appliqué !

 


Un énorme MERCI à Rose Magazine et à Céline Lis-Raoux pour avoir porté ce projet, qui nous tient énormément à cœur chez Garance.


D’abord un petit rappel de ce qu’est le droit à l’oubli.

Derrière ce terme, il y a une loi dont le décret est passé jeudi 9 février 2017 au Journal Officiel (voir détail ICI).
Jusque-là, les ex-malades étaient dans l’obligation de déclarer leur cancer, lors d’une demande de prêt bancaire, pendant les 20 années qui suivaient les traitements. Juste, en perspective, rappelez-vous que les malades du cancer du sein sont en rémission 5 ans après la fin de traitements.

Avec cette nouvelle loi, ils peuvent désormais ne plus déclarer ce cancer à leur assureur, lors d’une demande de prêt, 10 ans après les traitements.
 

Pourquoi est-ce que nous nous sommes battues au côté de Rose Association pour que cette loi passe ?

Réponse en vidéo par Cécile Pasquinelli, qui militait en vidéo, auprès de Rose Association il y a un an.

Et qui témoignait au JT de France 2 sur les difficultés d’emprunter pour développer Garance.




Et concrètement, qu’est-ce que ça change ?

Réponse toujours en vidéo par Cécile Pasquinelli, au JT de France 3 en février 2017.

 


Et demain ?

On ne lâche rien. Le combat continue. Pour obtenir des délais d’oubli plus courts, en cohérence avec ceux qu’annoncent les médecins pour la rémission. Et pour ceux et celles qui ne guériront pas, mais resteront malades chroniques, de pouvoir emprunter dans des conditions équitables.
Pour cela, nous sommes à 100% derrière Rose Association, qui se bat pour nos droits depuis le début. Mais pour qu’elle puisse peser dans les négociations, il faut quelle réunisse 5.000 membres.

Malades, ex-malades, ou pas… nous vous encourageons à adhérer pour que nous soyons représentées avec force et vigueur !

> J'ADHERE A L'ASSOCIATION ROSE < 

Dessous post cancer du sein

Maillot de bain pour prothèse externe

PayPal

J'accepte

Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous considérons que vous acceptez leur utilisation si vous continuez votre navigation.