Découvrez l'histoire bouleversante de notre belle et pétillante Fanny

Peux-tu te présenter ?

Je m'appelle Fanny, j'ai 26 ans, lorsque je suis tombée malade je faisais mes études, j'étais en master 2 communication en alternance au FRET SNCF en tant que chargée de communication. J'ai donc dû stopper mes études, et je suis depuis en arrêt maladie. 

On m'a diagnostiquée un sarcome des tissus mous, à 23 ans, plus précisément une tumeur desmoplastique à petites cellules rondes au niveau du péritoine avec des métastases ovariennes, ganglionnaires, et hépatiques. C'est un cancer très rare et agressif. J'ai eu de très lourds traitements de chimio pour commencer. J'ai une opération, une CHIP, chimio intra péritonéale, on injecte de la chimio directement dans le ventre pendant l'opération. 

J'ai eu énormément de complications post-op, j'ai dû être réopérée à plusieurs reprises. Mon coeur n'a pas supporté, j'ai fait 3 arrêts cardiaques en 2h au bloc lors de ma dernière opération. On m'a placée en coma artificiel avec un coeur artificiel : une ECMO. Je me suis réveillée après une dizaine de jours, par miracle mon coeur a repris. Suite à ça, j'ai dû principalement me concentrer sur ma rééducation cardiaque et physique. Puis on a passé un  examen de contrôle, mais certaines métastases avaient résisté à l'opération...

Je dois maintenant réussir à traiter mon cancer tout en ayant un traitement assez supportable pour mon insuffisance cardiaque. On me met sous traitement oral, un traitement ciblé, qui fonctionne très bien pendant 1 an, je suis suivie au centre de rééducation cardiaque Léopold Bellan à Paris en parallèle, je récupère mes cheveux et reprends du poids. 

Le traitement oral ne fonctionnant plus, on tente alors un essai clinique, qui est un échec et une suite de traitements (chimio orale, chimio intraveineuse) qui ne fonctionne pas pendant presque 1 an. Le cancer progresse j'ai maintenant des métastases au médiastin, à l'aine. 

Le cancer commence à attaquer mon pancréas et mon foie, je finis hospitalisée sous morphine, et enfin on trouve une chimio qui fonctionne très bien, aujourd'hui depuis 6 mois ! 

Mon cancer est incurable, le but est principalement de stabiliser... Je vais malgré tout devoir arrêter ce traitement car il devient trop toxique pour le reste de mon corps. Je vais commencer un nouveau traitement pour l'année 2019, en espérant qu'il fonctionne aussi. Ma routine c'est maintenant celle-ci, de changer de traitement tous les 6 mois /1 an lorsque mon corps ne supporte plus, en espérant de toujours trouver un traitement qui fonctionne et de vivre le plus normalement possible à côté. 

Comment as-tu connu Garance ?

J'ai connu Garance grâce à Instagram et la communauté que nous avons créée autour du cancer. 

Peux tu nous dire en 5 mots ce que Garance représente pour toi ? 

Positivité, body positive, beauté, maladie, corps.

Quel est ton modèle préféré ?

J'aime beaucoup celui en dentelle noir.

Comment te sens-tu quand tu portes du Garance ? Quels mots te viennent à l’esprit ?

Je me sens confortable, principalement dans ceux en coton. Les mots, qui me viennent à l'esprit, sont donc "confortable", "à l'aise", "confiante". 

Pourquoi acceptes-tu de poser en Garance ? 

J'ai accepté de poser pour Garance, premièrement car je pense qu'il est important d'aider des entreprises qui pensent aux femmes malades car il y en a très peu.

Deuxièmement, pour moi, me sentir plus à l'aise avec mon corps qui a changé, mes variations de poids, ma cicatrice, mon ventre déformé par les multiples opérations. 

Et troisièmement, pour aider les autres femmes, qui elles aussi ont des complexes et leur montrer que même avec tout ça il faut s'assumer. Et qu'elles arrivent à s'identifier à nous pour se sentir mieux. 

PayPal

J'accepte

Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous considérons que vous acceptez leur utilisation si vous continuez votre navigation.